top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurvrooses

Coronavirus : préparer un bouclier aromatique

Dernière mise à jour : 28 févr. 2021


Alors que l’épidémie de Covid-19 sévit, il ne faut pas négliger l’apport des huiles essentielles. Pourtant, certains médecins allopathes s’emploient à les discréditer. L’occasion de revenir sur ce que l’on connaît des propriétés antivirales et immunostimulantes de certaines huiles essentielles et de vous proposer deux façons simples d’en tirer parti avec Michel Faucon, docteur en pharmacie et aromatologue. « Parmi les propriétés les mieux connues et reconnues des huiles essentielles (HE), on peut citer leur caractère anti-infectieux, certaines d’entre elles étant même très appréciées pour leurs vertus antivirales et immunostimulantes remarquables. Ces deux effets majeurs ont largement été constatés par des utilisations traditionnelles anciennes, puis démontrés par des études scientifiques. Certaines auront à cet égard une action plus intense que d’autres, mais quasiment toutes sont anti-infectieuses. » Michel Faucon, docteur en pharmacie et aromatologue, sait de quoi il parle. Il a participé à la rédaction du Consensus d’experts en aromathérapie scientifique*. Les conclusions de ce Consensus constituent un guide des bonnes pratiques dans l’utilisation des huiles essentielles, notamment en milieu hospitalier.  



Douceur et précision

En ce qui concerne l’automédication, le docteur en pharmacie invite pourtant à la prudence. « Dans un contexte qui est angoissant, on a vite fait de commettre des erreurs : exagérer une posologie ou, autre exemple, se tromper d’huile essentielle par méconnaissance de son chemotype [typage chimique d’une huile essentielle ndlr] » et donc de sa toxicité potentielle... Ses conseils s’orientent donc vers une utilisation par voie olfactive (en les respirant) et par voie cutanée (en les appliquant sur la peau). Ces deux moyens efficaces (appliqués avec « douceur et précision », comme le veut sa devise) viseront à la fois à augmenter la capacité de notre organisme à se défendre, et à constituer une sorte de « bouclier aromatique » pour tenir les virus, et en l’occurrence le Covid-19, à distance, en toute innocuité. ///// ARTICLE A COMPLETER /////


124 vues1 commentaire

1 Comment


Alain Meye mengue
May 08

Pour remédier aux symptômes des rhinites allergiques et des rhumes avec des huiles essentielles et végétales, voici quelques recommandations :


## Huile essentielle d'estragon

- Prendre 1 goutte diluée dans une cuillère d'huile d'olive, 3 fois par jour en cas de symptômes[1][3][5]

- Ou 2 gouttes par jour, 3 semaines avant l'arrivée des pollens à titre préventif[3]

- Propriétés anti-spasmodiques et anti-allergiques, atténue les inconforts[3][5]


## Huile essentielle d'eucalyptus radié

- Utiliser en inhalation pour dégager les voies respiratoires[2][5]

- Déposer quelques gouttes sur un mouchoir et respirer profondément[5]

- Propriétés expectorantes, anti-inflammatoires et immunostimulantes[5]


## Huile essentielle de camomille romaine

- Prendre 1 goutte pure 2-3 fois/semaine avant la période à risque, puis 1 goutte 3 fois/jour en cas…


Like
bottom of page